Poulet de l’argoat

content: 

Nous cherchons notre chemin au petit matin. Il est encore tôt, le ciel est brumeux, le paysage semble en suspens. Comme souvent dans cette région de France, le soleil se cache derrière des embruns lourds de sel.


Nous sommes dans l'Argoat, le "pays de l'intérieur" comme on dit ici. Par opposition à l'Armor, Bretagne du littoral, l'Argoat c'est la Bretagne secrète, celle des forêts et des rivières. Elle sent l'odeur de la terre, des sous-bois humides, des landes ensorcelées.


Nous avons rendez-vous avec Marylène Toulgoat à Maël-Carhaix, une ville au croisement des Côtes d'Armor, du Finistère et du Morbihan. Marylène élève de manière traditionnelle des poulets fermiers de l'Argoat.


Ici tous les poulets sont Label Rouge et grandissent choyés, en extérieur.

Nous sommes chaleureusement accueillis par son large sourire, un café chaud et son gendre Clément. Le ton de la visite est donné, la chaleur humaine compensera la météo. L'éleveuse et son "disciple" nous emmènent voir leur fierté, leurs petits protégés. Ici tous les poulets sont Label Rouge et grandissent choyés, en extérieur. Toute la journée ils profitent pleinement des terrains herbeux mis à leur entière disposition. Marylène leur a même planté des marronniers afin qu'ils puissent se protéger du soleil et des intempéries.


Son élevage compte trois parcours pour trois espèces fermières différentes : les cous nus à pattes noires, les cous nus jaunes et les fermiers blancs. A chaque race de poulet son caractère. Ils sont donc tout naturellement élevés séparément.


Marylène choisit de commencer les présentations par les poulets noirs, parce qu'ils sont l'emblème du poulet fermier de la région mais surtout parce que se sont ses préférés. Vigoureuse, athlétique, l'espèce est à l'image de sa Bretagne, rustique et généreuse.


Au fil de la visite, on comprend vite que pour cette amoureuse des animaux, seul compte le bien-être de ses bêtes. Elle nous confie passer de longues heures à observer ses poulets.

Ce qui la rend heureuse ? Les voir batifoler, dégourdir leurs ailes, s'épanouir, grandir lentement. C'est d'ailleurs ce qui l'a conduite à choisir ce mode d'élevage traditionnel.

Ses volailles sont élevées en plein air pendant 81 jours, pratiquement le double d’une volaille standard. Durant des mois, à l'abri du stress, elles affinent leur galbe et leur musculature. Prendre le temps, c'est tout le secret de cette chair ferme et savoureuse.


Pour Marylène ce métier est plus qu'une passion, c'est une évidence.

Elle le ressent d'autant plus qu'elle n'a pas toujours eu la chance de l'exercer. Fille et petite-fille d'agriculteurs, elle a grandit dans l'amour des animaux, du travail en pleine nature, "en liberté" comme elle dit. Mais pour rassurer ses parents qui trouvaient le métier trop dur pour leur fille, elle a du contrarier son parcours. Ce n'est qu'au décès de son papa qu'elle décide de changer de vie et de troquer son bureau de comptable pour le grand air de la ferme familiale. Elle reprendra l'exploitation au côté de sa maman pendant plus de 10 ans. Ce n'est qu'à la retraite de celle-ci qu'elle décidera de créer son propre élevage sur les terres de son grand-père.


Très attachée à son exploitation elle souhaite pouvoir la transmettre à un membre de sa famille.


Très attachée à son exploitation elle souhaite pouvoir la transmettre à un membre de sa famille.

C’est son gendre Clément, déjà éleveur de poules pondeuses Label Rouge dans l’Argoat qui prendra le relais. Elle prend donc le temps de le former, de lui transmettre ses valeurs et l'amour du travail bien fait.


La marque Transgourmet Origine propose cette volaille d'exception sous trois formes plébiscitées par les restaurateurs : entière prêt à cuire, ou déjà découpée en cuisse ou en suprême.


DÉVELOPPEMENT DURABLE

Poulet fermier de l'Argoat PAC
Pièce de 1,6/1,7 kg
Colis de 2
Code : 300815

Cuisse de poulet fermier de l'Argoat
Déjointée
Pièce de 220/320 g
Sachet de 4
Colis de 2
Code : 300816

Suprême de poulet fermier de l'Argoat
Pièce de 200/300 g
Sachet de 4
Code : 300817