Poulet fermier de 100 jours du Maine IGP LR

Cette publication vous plaît?
content: 

Nous sommes encore engourdis par notre courte nuit de sommeil et les frimas de l'automne lorsque nous entamons notre route. Nous avons rendez-vous au Lieu-dit Courcelles à Avessé en plein cœur de la Sarthe.

Anciennement terre de passage et carrefour depuis l'Antiquité, ses chemins ont de tout temps facilité les voyages des visiteurs entre l'Anjou, le Bassin Parisien, la Normandie et la Bretagne.


Les premiers rayons de soleil se glissent à présent timidement sur la campagne, nous pouvons enfin distinguer la douceur souriante des paysages agricoles. Nous sommes arrivés. De son côté, Jean-Marie ne nous a pas attendu pour débuter sa journée. Les brumes d'aurore se dissipent à peine mais notre homme lui, a déjà fait le tour du propriétaire, nourri ses vaches, ses dindes et préparé nos tasses de café chaud.


Ici la majorité des exploitants de poulets se regroupent autour d'une volonté commune de retrouver les méthodes d'élevage d'antan

Ce corps de ferme est le fief des Brisbourg depuis plus de cent ans. Les élevages de vaches laitières s'y transmettent de génération en génération. Mais dans les années 90, inspiré par les nombreux exploitants environnants, Jean-Marie décide d'élargir ses productions à la volaille.


C'est la passion chevillée au corps, que notre hôte nous compte la singularité des producteurs locaux. Ici la majorité des exploitants de poulets se regroupent autour d'une volonté commune de retrouver les méthodes d'élevage d'antan. Une avance sur leur temps qui leur a d'ailleurs parfois valu d'être à contre-courant.


Jean-Marie est intarissable sur ces fermiers de la Sarthe. Selon lui, la qualité de leurs produits tient avant tout à ce véritable esprit précurseur, innovant. "Ici, les éleveurs de volailles sont des éleveurs agriculteurs et non pas des aviculteurs". Ils ont à cœur de varier les cultures. Ce sont des agriculteurs complets, autonomes et surtout solidaires. Une singularité que l'on retrouve à tous les niveaux de leur production.


C'est la première fois que nous découvrons un élevage en "Liberté", conçus selon cette farouche volonté d'être en symbiose avec le paysage, avec pour seule limite la ligne d'horizon, ils offrent aux poules la possibilité de batifoler sur toute l'étendue de l'exploitation et des champs alentours. Et c'est d'elles-mêmes qu'à la nuit tombée, elles rentrent au poulailler.

Ici plus que partout ailleurs, c'est la nature environnante qui prime. En plein cœur de chacun de ces parcours sont plantées des essences que l'on trouve localement : acacia, noisetier, érable champêtre, chêne ou encore sycomore... Le souci d'être en accord avec le panorama se retrouve jusque dans le choix de la couleur des tuiles flammées sur les toits des bâtiments. Nous apercevons avec surprise que certains sont par ailleurs recouverts de panneaux photovoltaïques. "Nous sommes en accord avec notre environnement. Ici dans les années 60, nos éleveurs plantaient des arbres au moment où partout ailleurs ils déboisaient. A présent, l'un de nos objectifs est de parvenir à une empreinte carbone minimale. Et aujourd'hui nous autres éleveurs de la région, produisons autant d'électricité renouvelable que nous en consommons."


Le producteur nourrit ses volailles fermières pendant 84 jours avec une alimentation 85% céréales.

A l'engouement de Jean-Marie, nous réalisons que cette dynamique locale est une véritable source d'épanouissement pour ces éleveurs. Chercher à produire toujours mieux, plus responsable, plus pérenne. S'inscrire dans le respect de la tradition d'élevage avec la plus grande modernité c'est toute l'ambition de ces exploitants de la Sarthe.


Jean-Marie élève des volailles de 100 jours. Dans un département où la devise liée à la célèbre course du Mans est "En Sarthe, 24 heures comptent plus qu'ailleurs", la notion de temps et de patience prend ici tout son sens.

Le producteur nourrit ses volailles fermières pendant 84 jours avec une alimentation 85% céréales. Passé ce délai, les plus beaux spécimens sont triés sur le volet pour devenir des coqs grand-maîtres. Après s'être imprégnés pendant des semaines des essences locales qui ont parfumé leur chair, ils vont à présent bénéficier d'un supplément au lait en complément de leurs céréales. Ils développent alors une texture délicate et charnue. A l'image d'une viande bovine qui se persille, celle des volailles s'engraisse lentement à cœur jusqu'à développer tout son moelleux, toute son onctuosité.


Pour notre exploitant, sa région est un "cocon qui mérite d'être préservé". C'est cet environnement privilégié qui lui permet d'offrir à ses clients un produit d'une aussi grande qualité. L'homme a conscience d'avoir la chance de vivre de sa passion sans craindre les lendemains.


Ses trois enfants sont encore jeunes mais Jean-Marie met toute sa passion au service de la transmission de son savoir. A peine âgé de dix ans, le deuxième de la fratrie a déjà volontairement choisi de passer plusieurs jours au côté de son père pour l'aider au baguage des poulets. C'est tout l'enjeu. Leur donner l'envie de reprendre le flambeau, de faire perdurer le goût du travail bien fait.


DÉVELOPPEMENT DURABLE

Tout pour raconter l’histoire des produits à vos clients !

Accès réservé aux clients Transgourmet

Films, visuels, fiches produits; brochures, affiches : accédez aux documents TRANSGOURMET ORIGINE avec votre code d'accès.

Poulet fermier du Maine de 100 jours Label Rouge PAC
pièce de 1,8/2,4 kg
Colis de 2
Code : 300812

Suprême de poulet fermier du Maine de 100 jours Label Rouge
Pièce de 250/350 g
Sachet de 4
Colis de 2
Code : 300814

En naviguant sur notre site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer une navigation optimale et nous permettre de réaliser des statistiques de visites.En savoir plus  | Ok